Less is more ?

En me promenant un peu sur le net, je me suis rendu compte qu’en ce moment la grande tendance mode semble être à la consommation plus raisonnable et à la réorganisation des dressings chez bon nombre de blogueuses (je dis blogueuses car je n’ai pas encore trouvé de blogs masculins abordant le sujet pour le moment). Less is more comme elles disent !

Pour moi, grand passionnée d’architecture, less is more a toujours été le leitmotiv de l’architecte allemand Mies Van Der Rohe alors voir cette phrase à toutes les sauces sur les blogs m’a d’abord fait sourire et ne m’a pas vraiment donné envie de lire les articles.
Et puis, à force de la voir revenir encore et encore à droite à gauche, j’ai quand même fini par jeter un coup d’œil. Un gros coup d’œil même. Car finalement, je ne peux pas nier que le sujet m’intéresse depuis un bon moment (mon premier article dans cette direction datant de plus de 2 ans et demi). J’ai donc voulu savoir un peu ce que les autres mettent derrière. Surtout quand ces autres sont, selon ma perception, de grosses machines à créer du désir inutile et à pousser à la surconsommation 😉

Je ne vais pas épiloguer pendant 107 ans sur l’avis de chacune, et je vais juste me contenter de vous dire que j’ai parfois vraiment l’impression qu’on ne vit pas dans le même monde.

Si j’en crois pas mal de choses lues ces derniers jours et semaines, consommer autrement semble être perçu comme une nécessité pour un grand nombre, mais demanderait bien souvent des efforts insurmontables… mouais.

conso-mode-blogbionature

Je suis tout à fait d’accord avec le fait que ça n’est pas évident au départ de revoir ses habitudes et qu’en plus, lorsque l’on a vraiment besoin d’acheter un nouveau vêtement, on ne sait pas forcément vers quoi se tourner tant on est bombardés en permanence de pubs pour toujours les mêmes enseignes. Les alternatives, car elles existent bel et bien, sont effectivement trèèèès souvent complétement occultées par cette masse.

Quand je lis par exemple « vous comprenez mon blog c’est mon gagne-pain et je ne peux pas tout foutre en l’air même si j’ai des idées opposées à ce que je vante par le biais de celui-ci » (je résume, hein, c’était pas écrit tel quel bien sûr ! ), et bien je dois dire que cela a tendance à me hérisser le poil. Je comprends bien que c’est la crise ma bonne dame, qu’on ne peut pas se permettre de cracher sur un boulot quel qu’il soit etc etc… OK. Mais vous, accepteriez-vous de faire de la pub pour une marque de fast-food spécialisé dans la volaille déguisé en poulet, tout en étant végétarien et en allant militer le week-end pour le droit des animaux ?

Je suis probablement beaucoup trop idéaliste (et je veux bien concevoir que ce sont des préoccupations de gens avec un certain niveau de vie), mais il me semble qu’il est pourtant possible de mettre en accord sa vie, son travail et ses idées, même si ça n’est pas forcément évident et que cela demande un minimum d’efforts.
Je n’ai jamais dit qu’il fallait tout faire d’un coup ! Chaque geste, chaque petit changement, chaque nouvel essai compte.
De plus, il me semble que lorsque l’envie est bien réelle (et qu’elle n’est donc pas juste issue d’une tendance considérée comme « cool »), on finit souvent par trouver le chemin pour y arriver.
Et quand je vois des personnes, comme Mlle Pigut par exemple, qui ont le courage de se lancer et de monter leur propre boite afin de mener leur barque comme elles l’entendent et d’être le plus possible en accord avec leur valeurs, cela me conforte dans cette idée. Prenez-en de la graine, les blogueuses mode 😉 Si votre conscience vous travaille réellement, arrêtez-de vous transformer en supports publicitaires géants pour toutes ces marques (fast-fashion ou non d’ailleurs) qui fabriquent dans des conditions épouvantables, sans la moindre transparence sur leurs pratiques.

Je suis également souvent effarée par les commentaires que je peux lire sous certains articles abordant ces sujets de mode et d’éthique. Je me rappelle notamment de quelques réactions il y a déjà plusieurs mois de cela, suite à un post de Miss Pandora (l’une des rares d’ailleurs à défendre régulièrement les petits créateurs et les vêtements de seconde main, ce qui est fort appréciable), où elle expliquait, en gros, pourquoi elle trouvait que le prix un peu élevé d’un accessoire était parfaitement justifié à ses yeux car il était le fruit du travail d’un artisan qualifié, utilisant de belles matières etc. Tout l’opposé donc de la production en série. Dans le même article, elle précisait également « j’ai toujours privilégié la qualité à la quantité dans mon rapport à la mode, et trouve dommage que ce soit si rare dans ce temps de consommation sans lendemain. » Et bien certains préfèrent néanmoins avoir 5 t-shirt H&haine à 8 euros, plutôt qu’une vraie belle pièce durable et produite dans des conditions décentes. Et ça, j’avoue que j’ai du mal à comprendre. Je me rends bien compte que cela colle avec notre société actuelle où le paraitre est primordial et ou les intérêts personnels sont souvent valorisés au détriment du collectif. Mais comment peut-on accepter cela sans se poser la moindre question ?

Et vous, quel est votre avis sur tout ça ?

Publicités

6 réflexions sur “Less is more ?

  1. Hello 🙂
    Je n’ai jamais été vraiment attirée par les blogs mode ou beauté… J’ai toujours eu l’impression que c’était un peu une vitrine de l’étalage de ses richesses. Le problème n’est pas d’avoir de l’argent mais plutôt d’étaler ses possessions, comme ça c’était ça qui nous caractérisait.
    Depuis un an que je suis véritablement passés aux cosmétiques bio, j’ai beaucoup évoluée. J’ai d’abord acheté tout un tas de trucs pour « tester » et qui j’ai compris que ce n’était pas la profusion mais qui allait me donner une jolie peau. Je suis revenue au plus simple, et aujourd’hui, j’essaye de n’avoir que des produits bruts. Concernant les vêtements c’est un peu pareil, j’ai viré sans scrupule tout ce que je ne mettais plus ou qui ne m’allait plus. En fait, j’ai en vie de vie et d’espace 🙂 Du coup, j’adhère pas mal au less is more. Moins d’objets partout, c’est plus de temps gagné à ne pas faire le ménage ou du rangement. Je suis encore loin du compte, mais c’est une voie qui me plait pas mal, et qui sera indispensable si Cher et Tendre emménage chez moi : à deux dans 27m², il y a plutôt intérêt à ne pas trop avoir de bazar inutile !
    Merci pour ta réflexion !

    1. Et merci à pour ton commentaire !

      Je suis comme toi concernant les cosmétiques, j’ai peu de choses et je n’utilise que des produits bruts pour me démaquiller par exemple.
      J’ai aussi fait pas mal de tri dans ma penderie mais ça n’est pas encore terminé.

      Et puis maintenant je suis devenue tellement difficile que je n’ai plus du tout tendance à acheter n’importe quoi, il me faut au contraire 3 mois pour me décider après avoir étudié tous les aspects du problème 🙂

  2. Haha! Moi qui vient de passer l’avant-midi à remodeler un chandail que ma coloc voulait jetter pour en faire une jolie camisole! Je trouve que ton article tombe à pique! Je dois avouer que pour ma part, je ne suis pas trop attirer par les blogues de mode, et que côté magasinage de vêtements, je n’achète pratiquement rien. J’aime bien réutiliser, échanger, reformer… Et parfois visiter quelques friperies quand j’ai besoin de quelques choses. Sinon, environ deux fois par années, je me permets un petit tour dans une boutique de créateurs québécois et il m’arrive d’acheter un morceau qui dure des années! 🙂 Et ce que je me rends compte, c’est que la façon dont je m’habille ne signifie pas nécessairement ne pas avoir beaucoup de vêtements. Même si je préfères toujours garder ma garde-robe plutôt limitée, j’ai plein d’amis qui réussissent, en récupérant, à avoir une garde-robe foisonnante! Alors, comme tu t’en doutes, j’ai de la difficulté à comprendre ces achats de vêtements en masse dans des endroits dont on connaît les torts…

    1. Je ne m’intéresse pas à la mode et aux tendances, par contre j’aime les vêtements, je me suis même mise à la couture du coup ! Et comme je commence à bien me connaitre, j’arrive maintenant à éviter les faux-pas lors de mes achats !

      Et je vais donc assez peu sur ce type de blogs s’ils n’ont pas autre chose à proposer mais ces derniers temps, j’ai eu l’impression que le sujet était partout et j’ai donc fouiné un peu 🙂

  3. Ca m’indigne aussi et merci de parler de cela !

    J’ai commencé ma formation de yoga le week-end dernier. Et j’ai réalisé un truc, quelque chose qui m’a mit une claque, alors que je l’ai toujours eu sous les yeux…

    Comment expliquer ça, sans le faire de manière chaotique ^^

    Mon père est chinois et a toujours cherché à me transmettre une certaine DICIPLINE à intégrer dans ma vie. Quelque chose de nécessaire à chacun pour avancer dans la vie. La disciple n’est pas là pour nous dicter les choses, mais pour nous guider.

    Et l’une des 1eres choses que l’on nous apprend dans le yoga, c’est la discipline. Il faut avoir une certaine persévérance ET résonance dans ce que l’on fait, sinon nos actions sont vides et on ne peut pas en tirer profit convenablement.

    Et bref. Pour moi cela correspond à notre société moderne où règne le PLAISIR à outrance et sans limite. Il est le maître de mot pour tout et l’inverse même de la discipline.

    J’ai l’impression que l’on a perdu certaines valeurs, nos principes de vie qui sont censés nous guider, etc. Et cette perte, ce vide, nous conduit à agir déraisonnablement. On a besoin de beaucoup pour se satisfaire et combler comme on peut, ce MANQUE…

    Malheureusement cette habitude s’étend à tout, entre la collection de vêtements, chaussures, sacs, bijoux, les cosmétiques dont le vernis ! Oo Sans parler de l’alimentation et de l’alcool…. Les excès sont partout et trop nombreux =(

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire très intéressant.

      Ma devise perso (enfin, un peu piquée au groupe de hardcore Hatebreed 🙂 ) étant « persévérance, discipline et détermination », je ne peux qu’approuver ta pensée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s