On n’est plus des pigeons. Vraiment ?

Hier soir, je suis tombée un peu par hasard sur le reportage que l’émission de France 4 On n’est plus des pigeons consacrait à la cosmétique bio.
Je vous avoue que d’habitude, j’aime bien cette émission, les sujets, le ton général… mais depuis hier je me pose quelques questions !
En effet, je l’écris sans détours : j’ai trouvé le sujet sur les cosmétiques bio complétement à côté de la plaque, bourré de clichés et terriblement mal informé.

Non seulement je trouve ça très dommage mais en plus, comme c’est un sujet qui me touche particulièrement et que je connais bien, j’ai pu repérer tout ça facilement, mais du coup je me dis que pour certains autres thèmes abordés dans l’émission, peut-être que je me fais un peu avoir… un comble pour les pigeons !

10410778_283697588486167_8337011059044537589_n

Pour en revenir au fameux reportage, cela commence plutôt pas mal avec un détour chez Sephora à la recherche de produits bio. On voit rapidement que les enseignes de cosmétiques de ce type n’y connaissent rien, ne forment pas leur conseillers de vente à ce sujet et ne voient pas dans le bio un segment à potentiel pour eux.
Je passe sur le moment gag où des vendeurs Clinique en blouses blanches s’embrouillent les pinceaux sur le bio et le naturel, et nous démontrent soit qu’ils ne connaissent pas les produits qu’ils vendent, soit qu’ils assument le green-washing de leur marque sans aucun remord ! Dans les deux cas, ça ne donne pas très envie de leur faire confiance, non ?

Mais c’est après que les choses se gâtent les ami-e-s ! Vient le moment de tester et de comparer 3 produits : un démaquillant, un dentifrice et un déodorant.
Le panier traditionnel est composé et acheté en grande surface pour la somme de 11,46 euros, alors que le panier bio vient d’un magasin bio et coûté lui 32,51 euros.

Alors là mes chers pigeons, laissez moi vous dire que vous comparez le prix de 3 produits choisis totalement au pif, pas du tout dans les mêmes gammes et qu’on aurait tout à fait pu trouver l’inverse en terme de coût en choisissant des marques différentes. Donc déjà, le test de tient pas la route sur ce point-là et vous contribuez à véhiculer encore un peu plus le cliché souvent faux que le bio c’est forcément plus cher.

Par exemple, si j’achetais personnellement ce genre de produits tout prêts, je choisirai :
* dentifrice : Lavera à la menthe 2,95 €
* démaquillant : Weleda lait nettoyant confort à l’amande 7,95
* déodorant : Pierre d’alun en galet 4,90

Le tout pour un total de 15,80 € chez Mademoiselle Bio, sachant que je n’ai pas fait le panier avec le prix le plus bas possible, que j’ai choisi des produits que j’ai testé et/ou que j’utilise et qui sont efficaces, et enfin que l’enseigne que je cite n’est pas la moins chère du marché…  

Je me permets également d’ajouter qu’il me semble bien qu’un démaquillant Diadermine (basique) et un démaquillant Mosqueta’s (un peu plus haut dans la gamme) ne sont pas des produits avec le même positionnement et que de ce fait, la comparaison en terme de prix ne me parait pas pertinente… Peut-être aurait-il fallut se diriger vers des produits équivalent à ce niveau-là ?

Ça c’est pour le prix. Venons-en maintenant à l’efficacité.
Commençons par le plus simple : le dentifrice. La journaliste de France 4 n’en conclut pas grand chose à part que le goût du dentifrice bio est étrange. Soit ! Si vous aviez choisi le dentifrice Lavera à la menthe dont je parlais plus haut, ce point n’aurait même pas été soulevé ! Comme quoi, tout est encore question de choix des produits…

Passons maintenant au démaquillant. Les deux produits choisis pour le test semblent avoir des avantages et des inconvénients. Soit on a les yeux qui piquent, soit il faut passer plus de temps pour tout éliminer. En gros, aucun produit miracle parfait. Au consommateur de choisir ce sur quoi il ne veut pas transiger et je suis assez d’accord avec ça.
Par contre, je précise que de mon côté par exemple, après avoir commencé par utiliser des démaquillants bio tout prêts (le Weleda à l’amande est un délice !), déjà moins chers que les produis de para-pharmacie que j’utilisais auparavant,  je suis rapidement passée à autre chose : l’huile bio. Trèèèèès efficace, même sur le waterproof et moins chère que le reste !

Enfin le déodorant. Là, sans surprise la journaliste nous affirment que le déo bio ne marche pas du tout en comparaison du déo traditionnel, (probablement bourrés d’agents anti-transpirants dangereux au passage…) Et je veux bien la croire parce que la quête du déo bio parfait est longue et semée d’embuches et que si elle était tombée d’emblée sur le bon, j’aurais été jalouse 🙂
Trêve d’idioties, je reconnais sans souci que les déos bio semblent souvent moins efficaces car ils ne contiennent pas toutes les saloperies qui bloquent la transpiration qu’on retrouve souvent dans les déos classiques qui marchent bien. MAIS ! C’est sans compter sur la pierre d’alun naturelle couplée à l’huile de palma rosa, ni les déos fait maison…
Ce qui me fait dire que de ce côté là, le test des pigeons est resté très en surface et s’est servi de ses « résultats » pour renforcer encore un peu plus des clichés qui ne demandent qu’à être ébranlés par des enquêtes un peu plus poussées et une vraie information des consommateurs sur les ingrédients des produits ainsi que sur TOUTES les alternatives.

Pour compléter un peu tout ça, je vous propose mon panier bio et naturel à moi, histoire de vous faire une idée sur ce qu’il est possible de faire, et sur les prix qui vont avec :

* dentifrice : Weleda gel dentifrice végétal, environ 4,50 (peut varier selon les enseignes)

* démaquillant visage et yeux (même waterproof) : huile végétale de jojoba bio Aroma Zone, 17,50 les 250 ml qui me font 8 mois environ.

* déo : fabrication maison qui me revient à environ 1,30 les 50 ml, soit 1 mois environ d’utilisation quotidienne.

Soit un panier à moins de 8  par mois ! Et encore c’est parce que je suis une grosse bourgeoise du dentifrice 🙂 Et que j’utilise une huile un peu « exceptionnelle » car c’est celle qui me convient le mieux. Mais si vous avez la chance que l’huile de macadamia, de noisette ou encore mieux, de chanvre, convienne parfaitement à votre peau, foncez au rayon alimentation de votre magasin bio vous ne serez pas déçu…

Pour en finir avec l’émission de France 4, le reportage donne ensuite la parole à un monsieur de chez Marilou Bio. Là, je n’ai pas grand chose à dire à par que je suis restée médusée par ses propos qui n’ont fait que me conforter dans l’idée pas forcément très positive que j’avais de la marque… je vous mets le reportage en dessous et vous laisse juge de tout ça !

 

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce reportage ? Quel est votre ressenti sur les cosmétiques bio en général ?

PS : attention, je ne suis pas en train de faire le procès de l’émission ! Je trouve surtout que ce reportage maladroit est finalement un bon point de départ pour aborder les idées fausses qui continuent de circuler sur les cosmétiques bio, et pour essayer de discuter de tout ça en partageant les points de vue.

Publicités

19 réflexions sur “On n’est plus des pigeons. Vraiment ?

  1. Je suis abasourdie par le type de la fin du reportage… heureusement que j’étais assise… c’est entièrement faux, il y a des solutions naturelles pour traiter l’acné, l’eczéma ! (Il a été payé combien pour dire des anneries ?)
    Pfff c’est navrant de faire un tel reportage… surtout qu’il existe des produits bio bien moins chers que ce qu’elle a pris ! Avant d’acheter au pif, elle devrait plutot se renseigner sur les différents prix de diverses enseignes….
    Pfff en tout cas, merci pour ton article ! Je suis entièrement d’accord avec toi
    Bises et bonne soirée.
    Je vais faire un petit partage de ton article sur le web ^^

  2. Je ne connais pas l’émission, mais je trouve ton analyse assez pertinente. Les journalistes ont sûrement pris les premiers produits qu’ils trouvaient sans se donner la peine de s’informer plus avant. C’est dommage, surtout si l’émission a été beaucoup vu. Rien ne vaut le minimalisme en termes de produits d’hygiène et de beauté 🙂

  3. Bon sang MERCIIIIII !
    Je te suis à 100% car j’ai regardé l’émission hier et je bouillonais sur ma chaise, tellement je trouvais leur enquête pauvre et bourrée de clichés comme tu dis. Comme toi, j’affectionnais particulièrement cette émission jusqu’à hier, et franchement je n’ai qu’une chose à te dire : Envoie leur ton article. Lol ^^ S’il te plaît…

    Bref, moi aussi je me débrouille avec :
    Cattier – Dentifrice bio Eridène gencives fragiles à 5.90€ (oui il y a pire que toi :p )
    Born To Bio – Déodorant Sensation Zen 75 ml à 5€
    Avril beauté – Lait démaquillant à l’huile de grenade bio – 250 ml à 7€

    Tout est bio, et je m’en sors pour 17.90€ et le contenant du déo est plus grand qu’un Narta en magasin (50ml) à 4€… Donc franchement c’est plus que raisonnable, et le dentifrice et le déo me durent environ 3 mois, le lait démaquillant dans les 5 mois… (je viens d’en racheter et j’avais acheté le précédent en Mars)

    Voila 🙂 et j’ai bien envie de leur écrire un courrier aux pigeons… parce que j’ai bien l’impression qu’on se fait pigeonner 😉

    1. Merci pour ton témoignage. Il semblerait en effet que nous étions plusieurs à bouillonner hier soir 🙂
      Il serait en effet intéressant d’en discuter un peu plus avec l’équipe de l’émission comme on me l’a également suggéré sur twitter.
      Bonne soirée à toi !

  4. effectivement : ils sont caricaturaux du début à la fin :
    – oui les vendeuses ne savent pas lire les INCI, mais le « je n’étais pas dans le laboratoire » -_-

    – puis oh que les vendeurs en bio sont pas aimables (en meme temps, tu es en biocoop ma cocotte : c’est comme si tu demandais des renseignements à monop >>> ya pas de conseiller ! il est en train de faire sa mise en rayon et s’y connait peu, mais c’est normal… et le coup de la brosse + utile que le dentifrice : une dentiste renommée me l’a encore dit donc ce n’est pas une réponse désagréable, c’est une verité : le dentifrice ne sert qu’à se faire plaisir et pour les odeurs, c le geste qui compte… il y a meme des dentifrices vademecum et autres + nocifs que brosse seule)…
    Après, les vendeurs en petits magasins bios ne s’y connaissent pas tjrs … mais pcq ce n’est pas demandé à l’embauche, pas + qu’au rayon mobilier de jardin de carrefour (exemple de type expérience lol)

    – et oh le bio c + cher … surtout si avec supermarché et non un petit magasin, et que l’on pioche sur l’étagère du bas -_-

    – et puis c pas encore efficace (meme s’il est vrai que la recherche « débute » par rapport au chimique)

    ya un coté léger et ironique sur le sujet qui me gene >>> ils critiquent tout, prennent tout le monde de haut… mais sont eux-memes de mauvais journalistes (car le coup des produits choisis au hasard, çà n’est pas de la rigueur d’enquete… et puis tester un dentifrice dent du haut/du bas ? et un déo où la seule conclusion c’est « croyez nous » >>> pourquoi ne pas avoir testé une creme pour le visage/corps ou mieux : un masque ?)
    çà renvoie au manque de formation des vendeurs en bio ou autre : la plupart de ceux qui bossent à la télé n’est absolument pas formée, n’a meme pas la carte de presse et çà se prétend journaliste d’investigation qui repère les arnaques ?

    je ne connais pas cette émission, mais je suis sceptique sur le reste de leurs sujets en effet…

    bref, tu vas leur envoyé ton article ?

    1. Quelqu’un a posté le lien de mon article sur la page FB de l’émission à priori (je n’ai pas FB) mais de mon côté pour le moment je n’ai pas encore essayé de les contacter. Mais ça pourrait être une bonne idée.

      Après, j’aime bien l’émission en général et c’est vrai que le ton est globalement léger et humoristique, mais ça ne devrait pas se faire au détriment de l’information réelle il me semble.

      Sur le sujet en question tout est un peu ambigu car il est vrai qu’à aucun moment les « tests » ne sont présentés comme scientifiques, il est assez clair qu’ils sont totalement subjectifs etc… mais là où ça devient embêtant c’est que pour le spectateur lambda qui ne connait pas forcément le sujet, ça prête vraiment à confusion et ça renforce malheureusement des clichés sans donner de compléments d’infos, ni aucune piste sérieuse pour approfondir.

      Le mélange info / divertissement est parfois limite limite !

      1. tout à fait : on peut etre léger sur la forme, mais dans tous les cas, il faut etre rigoureux sur le fond
        et ta phrase « car il est vrai qu’à aucun moment les « tests » ne sont présentés comme scientifiques » ne parle pas de çà mais par association d’idées, je repense à une autre erreur : quand la dermato dit que ses confrères n’ont pas les essais cliniques des marques bios >>> çà donne l’impression que les marques bios n’en font pas, alors qu’en fait, cela veut juste dire que, contrairement à de gros laboratoires, ils n’envoient pas leur brochure publicitaire avec leur essais cliniques (et un stylo ou autre porte clef en cadeau lol) donc ces controles ne sont pas portés à la connaissances de médecins, qui ne jurent que par les labos pharmaceutiques… C’est très différent : avec le dernier intervenant, çà donne l’impression que les marques bios lancent des produits sans recherche en amont ! carrément effrayant !
        et beaucoup vont le comprendre ainsi, les gens peuvent le croire vu que pour beaucoup essais cliniques = tests sur les animaux ce qui est exclu en bio >>> donc pas de test du tout

        vraiment beaucoup de problemes soulevés en 5 minutes (le début n’est pas sur les produits bios) ! impressionnant

  5. Et sinon comme déo entièrement naturel, économique et totalement efficace, il y a… le BICARBONATE DE SOUDE !
    Moins de 4euros/500g en Biocoop, qui dit mieux ?! 😉

  6. Le déo parfait, c’est le déo Weleda liquide en spray à la sauge ! N’ayant plus un rond dernièrement, j’ai du me rabattre sur un roll-on Biosecure…et bien dès lundi, je fonce racheter mon Welleda (je vais peut-être tester un autre parfum pour le fun) (vive la paie) (à mort les aisselles qui puent)…
    J’aime bien le dentifrice Weleda, même si la texture au brossage me laisse un peu surprise. Ca ne mousse pas du tout car il n’y a pas plein d’agents tout pourris dedans, mais le résultat est top, haleine fraîche et bon brossage, le goût n’est pas pâteux ni « argileux ».
    Définitivement, je crois que j’aime de plus en plus cette marque.
    Il n’y a que pour le visage où je galère. Je n’ai plus de crème car impossible de trouver une bio avec une texture agréable pour le moment ! Trop liquide, trop épais, trop gel…Je suis trop difficile pour les sensations et les textures !
    En plus depuis peu je mets un liner au pinceau donc en gel, ça tient trop bien et pour le moment la seule chose qui marche, ce sont les démaquillants huileux pour les yeux…et je déteste ça. Hhhhmmmmmeuuuh !
    Du coup je vais tester le lait Weleda !

    1. Ahhhh Weleda, je crois aussi que c’est l’une de mes marques préférées !
      J’ai le déo dont tu parles et c’est le seul que je trouve bien de tous ceux que j’ai testés. Mais je préfère quand même celui que je fabrique & je trouve plus efficace quand je fais du sport par exemple.
      Sinon la pierre d’alun avec une goutte d’HE de palmarosa, ça marche très bien sur moi aussi.

      Concernant les dentrifrice Weleda, j’adore le vert, en gel. C’est mon préféré et celui que je reprends à chaque fois.

      Pour la crème de jour, je peux te faire tester 2/3 trucs si tu veux 😉

  7. Je suis toute nouvelle dans les cosmétiques bio et réussir à s’y retrouver entre le vrai et le faux est parfois difficile ! Mais même en étant novice, les explications de cette émission sonnent bien simplistes en effet …

    A la fin de ton article tu parles de la marque Marilou bio en disant que tu n’es pas très favorable à cette marque. Pourrais-tu me dire pourquoi ? J’ai un nettoyant pour visage de chez eux et il me semble plutôt bien.

    Merci beaucoup !

    1. Hello !
      Désolée pour le délai de réponse, je suis malheureusement très occupée en ce moment et du coup j’ai un peu moins de temps pour venir ici. Il va falloir que j’arrive à remédier à ça rapidement 🙂

      Alors concernant la marque Marilou Bio, c’est simplement mon ressenti et je me demande si les produits sont vraiment concentrés en actifs. Je tique aussi sur certains ingrédients agressifs comme l’ALS dans le nettoyant « douceur » pour le visage par exemple…

  8. L’alun ordinaire (du grec als, alos, « le sel »), alun de potassium ou encore sulfate double d’aluminium et de potassium, est un sel double de formule chimique KAl(SO4)2•12 H2O.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s