J’ai testé : le shampoing solide Secrets de Provence.

Il y a quelques semaines de cela maintenant, j’ai reçu le shampoing solide pour cheveux normaux de Secret de Provence.
Cela faisait déjà quelques temps que je souhaitais essayer ce type de shampoing et celui-ci était l’un des deux qui me tentaient, avec celui de Lazamuna.
J’ai normalement l’habitude de me laver les cheveux une fois par semaine environ, en alternant poudre de shikakaï et shampoing au henné Logona, mais j’arrivais bientôt au bout de ma bouteille Logona et c’était donc le moment parfait pour tester le shampoing solide !

Deux de mes amies avaient essayé un shampoing solide de chez Lush pas très longtemps avant : l’une l’avait trouvé très peu pratique car trop friable, et l’autre avait carrément fait une réaction allergique (ce qui ne m’étonne pas vraiment quand on voit la compo de certains produits Lush…). Autant dire que cette marque ne faisait pas partie de mes choix !

Le shampoing Lamazuna a l’air très bien, lui, mais j’avoue que je préfère à priori le format « fleur » de Secrets de Provence, que j’imagine plus facile à prendre en main (mais comme je n’ai pas testé le Lamazuna, cela reste une supposition).

Voilà à quoi ressemble cette fameuse fleur :

shampooing_solide_blogbionature (1)
La prise en main est en effet facile, le shampoing ne glisse pas et ne tente pas de s’échapper tout seul, même mouillé 😉
L’utilisation est quant à elle très simple : il suffit de frotter le shampoing directement sur le cuir chevelu mouillé, et hop, ça se met à mousser ! J’ai même été surprise qu’il mousse aussi bien car je ne m’y attendais pas. Il faut dire que je n’ai plus tellement l’habitude avec mon shikakaï !
Mais pas de souci, la mousse est toute douce et elle se rince très facilement. L’odeur est discrète et agréable, ce que j’apprécie.

J’ai à chaque fois utilisé ce shampoing sans après-shampoing, et mes cheveux sont pourtant toujours restés très doux et assez faciles à démêler (j’ai les cheveux fins qui s’emmêlent trèèès facilement). Cela est peut-être dû à la protéine de blé hydrolysée.

La seule réserve que je peux émettre quant à son utilisation, c’est que j’ai l’impression qu’il fait dégorger mon henné. Ça a été clairement le cas lors de ma première utilisation (l’eau de rinçage était toute orange alors que le henné avait déjà un bon mois), mais beaucoup moins ensuite il me semble.

Ce shampoing est certifié Cosmébio et Ecocert, 100 % du total des ingrédients sont d’origine naturelle et 20,5 % du total des ingrédients sont issus de l’agriculture bio. Il est de plus fabriqué en France. (Vous pouvez retrouver la composition exacte à la fin de cet article.)

Il est indiqué sur l’emballage qu’un shampoing solide équivaut à 500 ml de shampoing liquide, ce qui en fait un produit économique (une « fleur » coûte aux alentours de 5/6 euros).

shampooing_solide_blogbionature (2)

Comme vous pouvez le voir, le shampoing que j’ai reçu avait un petit crochet en plastique pour le suspendre une fois utilisé. J’avoue que je ne me sers pas du tout de ce crochet et qu’avec l’emballage en plastique, ce sont deux points qui m’ont déplu car j’essaie actuellement de réduire ma consommation de plastique. Un emballage en carton serait donc le bienvenu 😉
Concernant le crochet par contre, pas de souci, ce shampoing est vendu avec différentes options : avec ou sans crochet, et également avec une petite boite de transport !

L’autre réserve que j’émettrais concerne l’utilisation d’huile de ricin hydrogénée. Je trouve la composition plutôt bonne dans l’ensemble, les tensio-actifs utilisés sont doux, ce qui me parait essentiel pour un shampoing. Cependant cela me chagrine de trouver cette huile hydrogénée car elle n’apporte aucune propriété réelle au produit et permet surtout de réduire le coût des matières premières… J’avoue que pour un shampoing, cela n’est pas forcément trop dérangeant, mais pour les crèmes par exemple, ainsi que pour l’alimentation, j’ai pour ma part décidé d’éviter ce type de composant et de préférer des huiles végétales pures.

Malgré ces deux bémols, je suis dans l’ensemble plutôt contente de mon test et de ce shampoing qui va durer longtemps !

La gamme complète comprend un shampoing pour cheveux normaux, un pour cheveux secs, un pour cheveux gras et un anti-pelliculaire. A chaque fois, c’est la couleur de l’argile qui change et donne des propriétés un peu différentes.
Ces shampoings se trouvent facilement en magasins bio et sur le net, chez Doux Good par exemple.

Et comme promis, voilà la composition complète :

shampoing-solide-secrets-de-provence
Et vous alors, le shampoing solide fait-il partie de vos habitudes ?

Edit du 10/02/2016 : n’hésitez pas à lire les commentaires pour voir les précisions apportées par Carole de Doux Good sur l’utilisation de l’huile de ricin hydrogénée.

Publicités

25 réflexions sur “J’ai testé : le shampoing solide Secrets de Provence.

  1. C’est mon shampoing préféré ! Découvert grâce à ma maman…et tellement doux que je le recommande à mes patientes qui ont un cancer du sein.
    Si ça t’intéresse j’avais aussi fait un article dessus sur le blog : http://www.lecokon.fr

  2. C’est mon prochain shampoing! Je viens de terminer mon shampoing Lamazula, et je suis très contente de passer à ce nouveau shampoing! le Lamazula est beaucoup trop friable à mon goût! Bref, j’ai aussi un article « shampoing » en brouillon!^^

    1. J’espère que tu en seras également satisfaite ! Et merci beaucoup pour cet avis sur le Lamazuna.
      Visiblement les shampoings solides qui ont cette forme de cannelé ont souvent l’air friable malheureusment.

  3. Merci beaucoup pour cet article, je l’avais vu dans ma boutique bio et pensais à le tester un jour ! J’espère sincèrement que j’apprécierai plus que le shampoing solide que j’avais pris chez lush qui m’a pas mal déçu…

      1. De rien ^^ ! En fait c’était à cause de la texture qui n’était pas asse friable, ça ne moussait pas trop (et j’adore quand mes shampoings moussent !) et je n’arrêtais pas de me gratter les cheuveux, je ne sais pas si on peut parler d’allergie :/

  4. Bonsoir,

    Tout d’abord un grand merci pour cet article très complet. Votre professionnalisme fait plaisir à lire.

    Vous vous posez la question de l’utilisation d’huile de ricin l’hydrogénée.
    Je souhaitais vous apporter quelques éléments : sachez que ce procédé est coûteux et ne vise en aucun cas à baisser les coûts de matières premières. Ce procédé permet de donner de la consistance à l’huile végétale, tout en gardant ses propriétés. Pour Secrets de Provence, cette huile permet de lier le shampoing (formulé comme un shampoing, et non comme un savon ni même comme une association de tensioactifs). C’est pour cela que le shampoing solide de s’effrite pas, mais aussi pour cela qu’il apporte une douceur au cheveux et du démêlant, sans pour autant ajouter de silicones.

    Le shampoing solide contient presque 100% de matières actives, contrairement au shampoing liquide qui peut contenir jusqu’à 80% d’eau… c’est pour cela qu’il est apprécié.

    Voici quelques éléments que je souhaitais apporter à vos questions. Très belle fin de journée
    Carole
    Doux Good

    1. Merci beaucoup pour votre message et ces précisions !

      J’avais effectivement déjà lu que les huiles végétales hydrogénées permettaient de donner plus de fermeté (par exemple pour les bâtons de rouge à lèvres), du coup je comprends leur utilité dans ce type de shampoing solide.
      Comme je fabrique moi-même mes savons (qui n’ont effectivement pas du tout la même composition qu’un shampoing, nous sommes d’accord), je me demandais pourquoi on ne pouvait pas utiliser 100% d’huiles végétales pures pour un shampoing solide.

      Merci pour votre passage par ici et bonne soirée !

  5. Tu n’as pas de problème de reste d’argile dans tes cheveux ? J’ai un shampoing (liquide) en ce moment qui me laisse plein de trace d’argile alors j’ai un peu peur de cet ingrédient…

    1. Non, pas du tout !
      Pour tout te dire, on ne se rend pas vraiment compte qu’il y a de l’argile dans ce shampoing quand on l’utilise. Il se rapproche d’un pain de savon classique, très lisse, très homogène, les composants ne se séparent pas les uns des autres. On n’a pas l’impression du tout d’avoir des grains d’argile entre les doigts ; c’est très très différent d’une utilisation de rhassoul par exemple.

  6. J’utilise justement ce shampooing que j’avais acheté la première fois pour un voyage et depuis, je continue à l’utiliser sans problème. Je trouve que je lave mes cheveux moins souvent et je n’ai pas plus de problème pour les démêler (et j’ai les cheveux très longs) donc c’est un test concluant pour moi aussi !

  7. Je découvre ton blog grâce à Roselyne et c’est une belle découverte ! 🙂 Je laisse un commentaire ici, car ça fait un moment que je lorgne devant ce shampoing… ton article (et l’ajout de Carole) me donnent bien envie d’essayer ! Merci. 🙂

    1. Oh merci 😀 Ton blog est super chouette aussi (découvert hier après la réunion ZW du coup) !
      Oui, ce shampoing est top. Enfin moi il me convient vraiment bien, je l’ai adopté, en alternance avec la poudre de shikakaï.

  8. Aloha!!!

    bon moi j’suis dans l’air du temps mais sans m’en être rendu compte en fait… tu sais que j’ai abandonné tout shampoing quel qu’il soit pour le rhassoul … moi qui me lavait les cheveux une fois tous les deux à trois jours …suis passée d’une fois tous les 5 jours.. et puis j’essaie le « no poo » qui est donc à la mode …. et franchement …. j’suis au début donc lavage au bicarbonate et rinçage vinaigre de cidre et HE ylang ylang (ou lavande ou géranium rosa ).. résultat: une tuerie!!!! et pour les cas d’extrême urgence rassoul !! voila juste une petite note sur les shampoing et mes déboire chevelu 😀
    nous sommes donc bien fait on se régule pas trop mal quand on va bien 😀 huhu

    1. De mon côté, je me suis toujours lavé les cheveux une fois par semaine (au pire tous les 5 jours quand c’est vraiment pas au top, ce qui arrive de temps en temps), et depuis un bon moment j’alterne : une semaine avec poudre de shikakai et une semaine avec ce shampoing solide. Et ça me convient bien ! Après un henné, je tiens même 10 jours sans rien faire maintenant !

      1. moi j’y arrive petit à petit ^^ mais après des années de lavage tous les deux/trois jours il faut du temps à mon petit cuir chevelu ^^

    1. J’ai les cheveux qui m’arrivent à la taille et aucun problème de mon côté 😉 Par contre mon copain qui a les cheveux encore plus longs et frisés a du mal et préfère le shampoing liquide.
      Concernant le plastique, de mon côté, même recyclé, je préfère vraiment l’éviter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s