Chats et insecticides : attention !

Au programme aujourd’hui, un petit article qui me semble très utile.
Je vous propose en effet de faire rapidement le point sur certaines substances contenues dans les produits insecticides « traditionnels » et leurs effets sur nos petits félins préférés.
Le sujet n’est pas drôle du tout mais j’ose espérer qu’il pourra en dissuader certains de continuer à utiliser ce type de produits…

Si vous êtes des habitué-e-s des produits naturels, vous ne devez certainement plus utiliser ces insecticides mais peut-être que, tout comme moi il y a encore peu de temps, vous avez encore au fond de vos placards quelques reliques d’une ère précédente…!  Croyez-moi, il est grand temps de vous en débarrasser définitivement !

Une araignée de temps en temps, ça n’est pas gênant, mais je peux par contre tout à fait concevoir qu’être totalement envahi par les fourmis par exemple, ça puisse devenir problématique.
Dans ce genre de situation, il est courant d’avoir recours à différentes formes d’insecticides, voire d’appeler un professionnel pour se débarrasser des insectes en question.

permethrine
Illustration (c) Yrgane Ramon

Je vous avoue tout de suite que ça ne m’est jamais arrivé et que je n’ai donc pas testé personnellement de solution naturelle alternative  (mais je suis absolument certaine qu’il y en existe néanmoins).
J’ai par contre des infos qui devraient vous dissuader d’utiliser ces insecticides si vous avez la chance de partager votre maison avec un chat.En effet dans ces produits, on retrouve souvent des substances de la famille des pyréthrinoïdes. Celle qui semble la plus dangereuse est la perméthrine.
Mais on peut aussi trouver de l’alléthrine dans les anti-moustiques à mettre dans les prises (le vestige qu’il y avait encore dans mon placard en comportait), de la phénothrine dans certains anti-poux pour les humains, de la cyperméthrine dans les répulsifs contre les araignées (ça aussi j’avais dans mes placards à une époque) etc…

Les pyréthrinoïdes sont très toxiques et font des ravages sur la faune aquatique (leur dangerosité vis-à-vis de ce milieu est d’ailleurs indiquée sur les emballages).
On peut également préciser que la perméthrine, la cyfluthrine et la tétraméthrine sont toxiques pour les abeilles et sont aussi suspectées d’être des perturbateurs hormonaux (perméthrine et  tétraméthrine sont par ailleurs des cancérigènes possibles).

Si l’on en croit cet cet article édifiant de 60 millions de consommateurs, ces substances peuvent s’avérer extrêmement dangereuses pour les chats, mortelles même dans pas mal de cas :

« Les conséquences très néfastes de [la perméthrine] sur les chats n’ont été révélées qu’assez récemment. Elle provoque convulsions, hyperthermie, hypersalivation, pertes d’équilibre, décrit un vétérinaire. Cette intolérance du chat est due au défaut d’une enzyme de détoxification commune chez les autres mammifères » (d’après un article de Lionel Maugain publié dans le n° 472 de 60 Millions de consommateurs – juin 2012).

De mon côté, je n’utilisais déjà plus ces produits depuis un moment mais j’avoue qu’il en restait encore dans l’un de mes placards (ils m’avaient été livrés avec l’appartement pour tout vous dire 😉 ). Si vous êtes dans le même cas, la meilleure chose à faire est d’aller déposer tout ça dans la déchetterie la plus proche de chez vous à mon avis…

Il me semble qu’il est préférable de s’accommoder de la cohabitation avec ces petites bestioles, surtout si elles ne sont pas trop envahissantes.
Pour les insectes volants, les moustiquaires aux fenêtres (et oui, tout simplement) marchent par ailleurs très bien !

Pour les cas d’envahissement généralisé je ne sais par contre pas quelles solutions naturelles et efficaces peuvent s’offrir à nous. Avez-vous déjà été confronté-e-s à de telles situations ? Connaissez-vous des traitement naturels et efficaces lorsque cela devient vraiment problématique ?

Dans tous les cas, je pense qu’il est judicieux de demander l’avis de son vétérinaire (en espérant que celui-ci soit bien informé…) avant de faire quoi que ce soit.

PS : un très grand merci à Yrgane pour m’avoir laissé utiliser son travail pour l’illustration de cet article !

Publicités

8 réflexions sur “Chats et insecticides : attention !

  1. Pour les poux : un rinçage des cheveux au vinaigre (blanc de préférence car moins odorant ou coupé avec de l’eau) tiédi au préalable à la bouilloire ou autre. (Ah oui sinon l’effet de contact est un peu brutal ^^)

    Pour les moustiques : de la citronnelle (ou mélangée avec de l’huile essentielle de lavande) ça marche super bien ! J’ai toujours mon petit pschitt dans mon sac de plage les soirs d’été, ça peut éviter une soirée gâchée par ces invités intempestifs !

    Pour ce qui est des araignées, j’ai jamais trop rencontré le problème, donc pas d’infos, mais je suis preneuse au cas où ^^

    Je ne savais pas que les produits insecticides classiques étaient aussi dangereux pour les chats… Surtout que j’en ai une et que c’est mon bébé choupinou de moi (air de débile) alors je me sens d’autant plus concernée ! Merci pour cet article 🙂

  2. Pour les poux : un rinçage des cheveux au vinaigre (blanc de préférence car moins odorant ou coupé avec de l’eau) tiédi au préalable à la bouilloire ou autre. (Ah oui sinon l’effet de contact est un peu brutal ^^)

    Pour les moustiques : de la citronnelle (ou mélangée avec de l’huile essentielle de lavande) ça marche super bien ! J’ai toujours mon petit pschitt dans mon sac de plage les soirs d’été, ça peut éviter une soirée gâchée par ces invités intempestifs !

    Pour ce qui est des araignées, j’ai jamais trop rencontré le problème, donc pas d’infos, mais je suis preneuse au cas où ^^

    Je ne savais pas que les produits insecticides classiques étaient aussi dangereux pour les chats… Surtout que j’en ai une et que c’est mon bébé choupinou de moi (air de débile) alors je me sens d’autant plus concernée ! Merci pour cet article 🙂

  3. J’avais entendu le témoignage d’une personne dont les 3 chats sont morts après qu’elle ait pulvérisé de l’anti moustique… ça fait froid dans le dos!!

    Comme répulsif contre les araignées, le bois de châtaigner marche bien (petites branches en bouquet, ou objets taillés dans ce bois). Pour tout insecte, l’huile essentielle de lavande fonctionne du tonnerre, il suffit d’imbiber des petits morceaux de bois tendre et d’en disposer un peu partout, il faut renouveler environ tous les mois. Et contre les moustiques, mélanger dans de l’huile végétale quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, géranium rosat, menthe poivrée, eucalyptus citronnée et citronnelle, puis ajouter de l’eau, le tout dans un pulvérisateur; agiter avant de pulvériser sur la peau : imparable!!

  4. Pour les fourmis, j’ai testé une fois le vinaigre blanc. J’en avais mis tout le long sur le bord de ma fenêtre (directement sur la terrasse) et des petits bols remplis dans les coins, histoire que l’odeur reste. J’ai renouvelé ça 2 fois et j’ai été tranquille =)

    1. Je vais lire ce dossier de ce pas ! Merci pour le lien.

      Je me pose la question depuis un bon moment au sujet du Frontline par exemple après avoir lu pas mal de choses négatives, voir faisant carrément peur…
      Seulement voilà, dans mon cas, mon chat étant allergique aux piqures de puces, je fais comment ? Je précise que je suis contre l’utilisation des huiles essentielles pour les chats, qui peuvent également être très dangereuses pour les petits félins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s