Les salons Artisa et Naturissima 2015 (part 2).

Après le précédent article consacré au salon Artisa, me revoilà comme prévu aujourd’hui pour vous parler un peu de Naturissima.

Cette année encore j’ai trouvé que le salon proposait  beaucoup de choses : des stands d’associations, des vêtements et de la déco équitables, des produits de beauté, pas mal de nourriture, des conférences sur différents thèmes etc.
Comme d’habitude, j’ai également trouvé que l’espace était malheureusement très austère et pas chaleureux, mais dans l’ensemble j’ai néanmoins pris plaisir à me balader dans les allées et à discuter avec certains exposants (certains autres en revanche, m’ont paru lourdingues et je ne savais plus trop comment partir de leur stands…!).

Comme j’adore les livres et que mon amie Sally, qui tient le blog The Happy Bookmark, était derrière le stand, j’ai naturellement commencé ma visite par un petit tour du côté de la librairie grenobloise Le Square !  J’ai beaucoup apprécié leur sélection pour l’occasion : du yoga, de la cuisine saine et veggie, de belles photos d’ailleurs, des livres sur l’éco-construction et le jardinage, de chouettes albums jeunesse…
J’ai du coup commencé mes cadeaux de Noël sur ce stand et j’y ai également découvert la jolie collection Épicerie du Monde éditée par La Plage.

Du côté du bien-être et de la beauté, j’ai beaucoup aimé échanger avec l’équipe de la savonnerie Canola que j’ai trouvé super sympa ! Leurs savons sentent vraiment bon et j’ai bien failli craquer pour celui au chocolat et à la cannelle, mais je n’en avais vraiment pas besoin pour le moment étant donné que je viens tout juste de refaire mes propres savons ! Du coup, j’ai été raisonnable mais je compte bien le tester à l’avenir !
Cette savonnerie est installée tout près de Grenoble, à Vaulnaveys. Et alors je trouve l’une de leurs initiatives vraiment très très sympa : ils vendent leur savon liquide en vrac sur les marchés bio de Meylan et Grenoble, et directement à la savonnerie. Parfait pour réduire les emballages !

canola

Toujours du côté des produits de soin et beauté, j’ai été très déçue de constater que la crème du Savoyard qui me tentait bien pour mes mains cet hiver était loin d’avoir une composition irréprochable malheureusement. Sur leur site on peut lire qu’elle est « à base d’hamamélis, d’aloé vera, de camomille, de beurre de karité, de propolis, d’allantoïne et d’huiles essentielles 100% naturelles. »
Ils ont juste oublié de préciser la présence d’huile minérale issue de l’industrie pétrochimique (paraffinum liquidum)… Bof, bof.

Et je ne parle même pas du stand Les visons de Saint Hilaire qui commercialise fièrement tout un tas de produits à base d’huile et de graisse de vison… Je vous laisse le soin de chercher par vous-même comment ces ingrédients sont extraits (pas sur le site de la marque qui se garde bien de préciser quoi que ce soit et dont les conseillères, sur le stand, passaient ce petit détail sous silence).
Je ne suis pas vegan, du coup ça n’est peut-être pas très cohérent pour moi de me positionner là-dessus alors que je consomme des produits de la ruche, mais j’avoue que je trouve l’utilisation d’huiles et graisses animales tout simplement cruelle en plus d’être totalement inutile…

J’ai par contre été ravie de retrouver les stands de certaines associations pour lesquelles j’ai une grande sympathie.
En premier lieu Kokopelli qui œuvre pour la « libération de la Semence et de l’Humus, et la Protection de la Biodiversité alimentaire ».
On ne trouve à priori pas leurs semences sur Grenoble (si je me trompe, n’hésitez pas à m’indiquer où), alors c’était l’occasion !

kokopelli

La branche iséroise de la Ligue de Protection des Oiseaux étaient également présente.
Pour la petite histoire, cette association existe depuis 1912, et si le petit macareux moine en est son emblème, c’est parce qu’elle a à la base été créée afin de stopper son massacre en Bretagne.

lpo_isere

La troisième association que j’ai été contente de retrouver, est tout simplement Sea Sheperd ! J’ai une trouille bleue de l’océan mais il m’a toujours fascinée (petite, je voulais même être océanologue, oui oui !), et j’ai en plus dans mon entourage très proche une personne active dans l’association.

sea-sheperd

Il y avait vraisemblablement un stand Nature et Progrès, mais je suis passée complétement à côté ! Ce label est celui que je privilégie pour bon nombre de mes produits car il est celui que je trouve être le plus sûr et qui correspond le plus à l’idée que je me fais de ce que doit être d’un produit bio et naturel.

Je n’ai pas pris le temps de m’arrêter sur le stand du Crédit Coopératif alors que c’est un sujet qui m’intéresse de plus en plus, mais sur lequel je ne connais vraiment pas grand chose et qui m’intimide beaucoup !
S’il y a parmi vous des utilisateurs à titre privé du Crédit Coopératif, je veux bien que vous me fassiez part de votre expérience ! Je songe depuis longtemps à quitter ma banque et ses abus, et j’avoue en avoir marre de ne pas arriver à savoir concrètement à quoi sert mon argent lorsqu’il est déposé sur mon compte…

Et bien voilà, je crois que ce tour d’horizon des salons Artisa et Naturissima est maintenant terminé. Je garderai de cette année un meilleur souvenir que l’an dernier, et je serai certainement de nouveau au rendez-vous l’an prochain du coup !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s