Du bio dans les assiettes des lycéens.

Les assiettes des lycéens rhône-alpins étaient au menu de l’assemblée plénière de la région en fin de semaine dernière, les 13 et 14 octobre.

Chaque année, la région sert environ 20 millions de repas à ses ados et bientôt une bonne partie de toute cette nourriture sera locale et bio. Il est en effet prévu qu’une bonne partie des matières premières les plus couramment utilisées dans les cantines scolaires soient fournies par des producteurs locaux afin de limiter les transports au maximum tout en privilégiant l’économie locale.

Voici le compte-rendu officiel de la séance plénière concernant cette nouvelle réjouissante :

UN PLAN QUALITÉ POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE DES LYCÉES LE TERROIR DE RHÔNE-ALPES DANS LES ASSIETTES DES LYCÉENS.

La diversité et la qualité de ses productions agricoles ainsi que son patrimoine culturel culinaire mondialement réputé font de Rhône-Alpes la première région gastronomique en France. Ainsi, plus qu’ailleurs peut-être, proposer des repas de qualité aux 251 000 lycéens fait sens en Rhône-Alpes.

Le Conseil régional a adopté un Plan pour la qualité de la restauration lycéenne afin d’assurer une offre de repas de qualité, diversifiée, équilibrée, et mettant en valeur la gastronomie des territoires de Rhône-Alpes, et propice à l’éducation au goût.
Pour ce faire, l’utilisation de produits bio, labellisés, locaux et de saison sera favorisée. Dans un délai de 3 ans, les lycées ont pour objectif de proposer dans les assiettes au moins 15% de fruits et légumes frais, 15% de produits bio régionaux ainsi que 15% de poissons, viandes, volailles et produits frais achetés en approvisionnement de proximité. Parallèlement, le dispositif Mon lycée mange bio, actuellement à l’oeuvre dans 63 établissements, sera étendu à 120 lycées d’ici 2014.

Pour remplir ces objectifs, la mise en relation des établissements et des producteurs agricoles et agro-alimentaires sera systématiquement recherchée et la mise en place d’un groupement d’achat régional permettra les commandes groupées. La Région aidera, en partenariat avec les chambres d’agriculture régionale et départementales, à informer les lycées de l’offre locale disponible […].

Par ailleurs, d’autres aspects sont pris en compte par ce plan. Pour optimiser l’accueil et les conditions de prise de repas des lycéens, la signalétique de la restauration scolaire sera étudiée et il est proposé qu’un temps de repas minimum de 20 minutes soit garanti pour qu’un lycéen puisse déjeuner dans de bonnes conditions. Une attention particulière sera portée au respect des principes de développement durable dans la restauration collective, notamment par la mise en place d’un plan de gestion des déchets, et d’un outil de mesure de l’impact carbone. La Région a souhaité également simplifier et harmoniser les tarifs de restauration, afin de garantir un coût par assiette de 2€ minimum et un tarif pour les familles compris entre 3€ et 4,30€.

(source : http://www.rhonealpes.fr/197-voir-et-revoir-les-assemblees-plenieres.htm).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s