Les parabens sont-ils vraiment dangereux ?

Les parabens, qu’est-ce que c’est ?

Pour simplifier, les parabens sont des dérivés du pétrole qui, grâce à leurs propriétés antifongiques et antibactériennes sont utilisés comme conservateurs pour les aliments, les médicaments et les produits cosmétiques.

Les parabens de synthèse les plus connus sont les suivants :

  • methylparaben
  • ethylparaben
  • propylparaben
  • butylparaben
  • isopropylparaben
  • isobutylparaben
  • benzylparaben

Certains d’entre eux sont présents à l’état naturel dans les fruits comme la fraise ou la mûre, ou encore dans les produits issus du travail des abeilles comme la gelée royale ou la propolis.

Jusqu’à il y a très peu de temps, une écrasante majorité de produits cosmétiques (80% au moins) comportait un ou plusieurs types de parabens

La controverse.

C’est en 2004, suite à la publication d’une étude contestée du Dr Darbre dans laquelle il mettait en évidence la présence de parabens dans des tissus mammaires cancéreux, que la polémique surgit.

Aucun rapport de cause à effet n’est mis en évidence, mais la sonnette d’alarme est bel et bien tirée !

Nous apprenons également que ces fameux parabens jouent très probablement un rôle de perturbateurs endocriniens. En clair cela signifie qu’ils pourraient provoquer des dérèglements hormonaux et avoir des conséquences sur la fertilité masculine.

Pour couronner le tout, des chercheurs de l’Université de Tokyo ont montré récemment que le methylparaben (pourtant réputé le plus sûr jusqu’à présent) contenu dans les crèmes solaires favorise le vieillissement cutané. Un comble pour une protection solaire !

Nous dirigeons-nous vers la fin des parabens dans nos cosmétiques ?

Il semblerait que oui.
La proposition de loi Lachaud a en effet été adoptée le 3 mai 2011 par l’Assemblée nationale contre l’avis du gouvernement.
Voici le texte, très simple, de cette proposition : “La fabrication, l’importation, la vente ou l’offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des alkylphénols sont interdites”.

Mais, avant qu’elle n’entre en vigueur, cette loi doit néanmoins être également adoptée par le Sénat, puis validée par l’Europe.

En attendant , il existe des alternatives.

Il existe bien entendu des alternatives avec les produits biologiques. En effet les conservateurs de synthèse sont alors remplacés par exemple par l’extrait de pépin de pamplemousse ou le tocophérol (vitamine E), entre autres. Mais c’est une autre histoire qu’il faudrait que je prenne le temps de vous raconter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s